Yannick Noah au Festidreuz

ANNONCE NOAH

Le premier artiste de la programmation 2020 vient d’être dévoilé ! 

Yannick Noah sera sur la scène du Festidreuz le samedi 04 juillet 2020 !

________

L’artiste signe son retour musical avec son nouvel album « Bonheur Indigo ». C’est le 11ème album du chanteur et tennisman français, qui a écoulé plusieurs millions de disques au cours de sa carrière.

C’était son rêve : naviguer au long cours sur les océans. Yannick Noah le savait, la déconnexion citadine nourrit la reconnexion profonde. Son désir de prendre le large, il le partage avec femme et enfant. Et vit ainsi, au présent de l’essentiel. Avec cette joie nouvelle d’apprivoiser la solitude et d’étirer le temps. Pour les rendez-vous de la réalité, il revient serein et apaisé. Cet album lui ressemble. Heureux. Yannick Noah est un homme heureux et rappelle au fil de sa musique que le bonheur n’est pas un vilain mot. Bonheur Indigo, son douzième album, chante une bouffée de liberté qui fait du bien, sur laquelle on respire entre élégance et légèreté.

Ce voyage autour du monde, c’est un peu comme une retraite. Se retirer discrètement par intermittence de cette scène publique qu’il côtoie depuis son adolescence. Ralentir la course effrénée vers la victoire. Se savoir chanceux et ne pas craindre de l’admettre. Oser couper avec le tourbillon des sollicitations. Se délecter de l’interminable succession de couchers, de levers de lune et du soleil. Admirer la beauté du monde et avoir encore plus envie de protéger les terres abîmées. Yannick Noah est rassurant. Il est « Encore temps, demain nous attend ! ». Fidèle à lui-même, il chante les messages de son optimisme engagé.

Si son album précédent est apparu vindicatif, celui-ci fait l’éloge de la douceur. Une douceur bien à lui, souvent esquivée pour ne laisser voir que la niac du vainqueur. Avec Bonheur Indigo, Noah chante pour ceux qui ont trouvé le temps long depuis sa dernière danse [Combats ordinaires-2014]. « Todo esta bien », il chaloupe les corps et déhanche les cœurs. Jusqu’ici rien de surprenant le connaissant. Pourtant l’album étonne. La musique s’échappe là où elle a envie d’aller. Une liberté sans frontière de tons et de styles. Il faut dire que Noah s’est entouré de deux réalisateurs prestigieux, Marlon B [Juliette Armanet, M, Brigitte] et Nino Vella [Black M, Arcadian, Boostee]. Le premier reconnu pour ses arrangements élégants en musique française et le second issu de la génération électronique. Des signatures audacieuses.

En harmonie avec son énergie du moment, le plaisir d’être libre. Noah revient de Cuba. Il arrive dans le studio la voix gorgée de soleil. L’atmosphère musicale coule de source : des influences reggaes, cubaines, afro. Yannick, Marlon et Nino s’unissent aux couleurs de l’acoustique dans la brise du voyage. Les jeux d’instruments purs donnent le ton. Nino à la guitare et au clavier, Marlon à la batterie et aux percus, Yannick et sa merveilleuse bonne humeur. Et Yseult. Sa voix inouïe, douce et pleine d’énergie, nourrit les chœurs de chacun des titres en cohérence. C’est chic. Et si joli d’écouter ce « Chemin » où Noah fredonne une saudade bouleversée par la vocalise cristalline d’Yseult.

Pour Noah, la musique est un symbole de transmission. Son single « Viens », raconte ce rôle du grand frère désireux d’emmener sa tribu au bout de ses rêves. Le déclic remonte à une anecdote qui a pris l’étoffe d’un tournant. Un jour de son enfance, Yannick demande un autographe à un champion de tennis et reçoit en échange, sa première raquette sur laquelle il est écrit : « j’espère te revoir à Wimbledon ». Avec ce geste, Arthur Ashe peut-être sans le savoir, a bousculé et entraîné la vie de Noah. « Viens » incarne le sourire heureux du gamin qui court victorieux, son autographe à la main.

Yannick Noah aime rassembler avec l’énergie du cœur. Aujourd’hui, il vit son rêve. Celui de prendre le temps de se connaître et de découvrir l’autre, de vivre proche de la nature et de se laisser porter par les éléments. Bonheur Indigo, condensé d’énergies positives. Yannick Noah chante le nuancier du bonheur. Message reçu, on danse avec lui !

Ouverture de la billetterie : Décembre 2019